haches pour fendre le bois

Fendre du bois à la hache : 8 idées reçues

 

Fendre du bois à la hache est une activité qui ne fait pas l’unanimité. Certains trouvent cela trop fatiguant ou trop lent, d’autres estiment que c’est simplement une question de savoir-faire et que tout le monde peut y arriver, en faisant juste un petit effort. En quelques mots, cet article pourfend les idées reçues, à coup de hache.

 

Fendre des bûches à la hache, c’est facile !

 

Vrai et faux. Fendre du bois n’est techniquement pas plus compliqué que de conduire une voiture ou de faire de la pâtisserie. Le but de ce blog est vous donner les meilleures techniques pour que cette activité ne soit plus une corvée. Et c’est possible. Mais toutes les techniques doivent s’apprendre. Fendre du bois c’est facile, mais pas du premier coup. Il vous faudra essayer, vous entraîner encore et encore avant de venir à bout de vos bûches d’un coup sec et élégant, sans vous faire mal au dos. Avant d’atteindre ce stade, vous aller frapper à côté, ramasser vos bûches qui tombent et vous énerver en essayant de sortir la hache coincée dans la bûche, c’est normal.

 

Il faut être fort pour fendre du bois à la hache

 

Faux. Vous auriez vu ma grand-mère fendre les bûches… elle s’approchait du billot, frêle comme une paille sèche, empoignait sa hache et fendait les bûches d’un seul coup, comme elle aurait relevé une mèche tombant sur ses yeux. Puis elle remplissait son panier et allait nourrir le feu. Elle venait certes d’une époque où l’eau courante et l’électricité n’étaient qu’un fantasme. Elle avait eu le temps de s’entraîner durant les longues après-midi sans télévision. Mais revenons à nos bûches : une personne musclée a davantage de potentiel qu’un enfant de 6 ans pour devenir un fendeur hors-pair, certes. Mais sans technique, la force ne sert qu’à se fatiguer et à s’abîmer les tendons et les articulations. Pour être un fendeur ou une fendeuse de bois de compétition, il faut de la puissance, c’est à dire de la force et de la technique. Pour simplement fendre le bois de chauffage pour sa maison, la technique est suffisante. C’est ce que m’a appris ma grand-mère.

 

Pour fendre du bois, il faut une hache

 

Faux et vrai. On va un peu fendre les cheveux en 4, mais si vous dites « Je vais fendre du bois avec la hache! », c’est possible que quelqu’un vous reprenne et vous dise de plutôt prendre le merlin. Traditionnellement, la hache est un outil destiné à tailler du bois ou ébrancher. Avant l’invention de la scie puis de la tronçonneuse, les bûcherons abattaient les arbres à la hache, avec une méthode analogue à celle des castors. L’outil approprié pour fendre du bois est le merlin, ou le coin et la masse. Avec le mode de vie urbain, le vocabulaire autour des outils agricoles s’est restreint. La première chose à faire avant de fendre son bois est de redécouvrir les mots et les outils adaptés. S’il n’est pas complètement impossible de fendre du bois avec un chausse-pied ou un pic à glace, ce ne sont pas les outils appropriés. Si vous voulez absolument utiliser une hache, prenez une hache à fendre.

 

La hache ne sert qu’à fendre les petites bûches

 

Faux. Si vous pensez qu’il est impossible de fendre les grosses bûches à la hache, vous n’avez pas complètement tord. Mais ça ne veut pas dire qu’on ne peut pas fendre les grosses bûches à la main...  En utilisant un coin et une masse, vous viendrez à bout facilement de bûches de grosse section ou particulièrement longues (dans les limites du raisonnable).

 

Fendre du bois sans machine n’est pas dangereux

 

Faux. Comme avec les fendeuses hydrauliques, les accidents sont très courants. Il est important de bien s’équiper en protections : des lunettes pour les yeux, des gants, des chaussures de sécurité et un vêtement adapté. Des éclats de bois, une bûche éjectée par la puissance d’un coup peuvent vous blesser. Protégez vous et protégez vos proches : une zone de sécurité doit être mise en place dans le périmètre du fendage.

 

Fendre du bois sans machine, c’est trop lent

 

Faux. Fendre à la hache est en moyenne moins rapide que d’utiliser une fendeuse. La consommation moyenne annuelle d’un foyer français est de 7,5 stères, soit environ 8 m2. C’est un volume qui peut tout à fait être fendu à la hache. En fendant 1h par semaine, vous viendrez à bout de votre tas de bois. Il est bien sûr possible et conseillé de fendre son petit bois à l’avance. Dans ce cas, fendez avec des amis, ou prévoyez quelques sessions.  Pour vous donner un ordre d’idée, avec une fendeuse hydraulique, on fend 20 stères par jour : est-il nécessaire d’investir plusieurs centaines d’euros dans une machine qui vous servira 4h par an ?

 

Il faut fendre le bois quand il est sec

 

Vrai et faux. Les avis sont partagés : si le bois humide est plus tendre, il arrive que votre hache rebondisse plus facilement que sur du bois sec. Ça dépend des essences et de vos préférences. Théoriquement, le bois vert se fend beaucoup plus facilement que le bois sec. Le bois en séchant durcit, ses fibres se resserrent et la puissance nécessaire pour écarter les fibres augmente. Si vous fendez des bois durs, il sera très difficile de fendre à la main lorsque le bois est sec. Par ailleurs, il est conseillé de fendre le bois vert car il sèche mieux une fois fendu. Vous gagnerez du temps deux fois et vos feux seront efficaces et moins polluants.

 

Fendre des bûches, c’est pour les hommes

 

Faux. Bien qu’elles ne s’en vantent pas, les femmes sont nombreuses à fendre leur bois elle-même. Mais il est vrai que beaucoup d’épouses hésitent à passer le cap, par habitude ou par crainte d’être maladroite ou jugée par leur mari. Pourtant de nombreuses techniques permettent aux femmes de fendre du bois sans embûches et de participer à cette tâche conviviale.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.