Chauffage au bois : vers une interdiction des foyers ouverts pour 2020 ?

Faire un feu de cheminé sera-t-il bientôt illégal ? C’est la question que l’on peut se poser après les différentes interdiction de l’utilisation de foyers ouverts en France depuis quelques mois. Une consultation publique vient d’être lancée en Haute-Savoie, dans la Vallée de l’Arve : jusqu’au 18 novembre 2019, les habitants doivent se prononcer à propos de l’interdiction des foyers ouverts dans la vallée.

Préserver la qualité de l’air

L’objectif de cet arrêté, en faveur de la protection de l’atmosphère, de la santé publique et de la préservation de la qualité de l’air, serait de restreindre l’utilisation des appareils de chauffage contribuant fortement aux émissions de polluants atmosphériques. Or, il a été observé dans cette vallée que le chauffage au bois est l’émetteur majoritaire de particules fines. Selon les prescriptions de l’ADEME en mai 2019, un appareil de chauffage au bois récent performant est moins émetteur de polluants qu’un foyer ouvert, tout en apportant une quantité de chaleur plus importante et qu’en conséquence, il est nécessaire de limiter l’usage des foyers ouverts.

Interdiction ou restriction de l’usage des foyers ouverts ?

Il est donc bel et bien prévu par cet arrêté d’interdire l’utilisation de tout dispositif de chauffage au bois à foyer ouvert, y compris d’appoint ou d’agrément (ces derniers étant encore autorisés en Région Parisienne), sur l’ensemble du territoire du Plan de Protection Atmosphérique (PPA) de la Vallée de l’Arve, à partir du 1er janvier 2022.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.